PILSEN, L’INCONNUE (VISITE EXPRESS)

Soyons honnêtes, je n’avais jamais entendu parler de Pilsen avant d’y mettre les pieds… D’ailleurs, en y allant, je n’avais pas forcément d’idées préconçues, je ne savais vraiment pas à quoi m’attendre. Il faut dire également qu’il s’agissait d’un voyage professionnel, rien de bien excitant a priori ! Mais, au fait, vous situez Pilsen ??

Pilsen est une ville de taille moyenne située à environ 90 kilomètres à l’ouest de Prague, en République Tchèque. En 2015, cette ville a été nommée Capitale Européenne de la culture. Mais, Pilsen est avant tout connue pour être la ville où l’on brasse la fameuse bière Pilsner Urquell !

PILSEN, CA VAUT LE DETOUR?

Voici une ville que je n’aurais surement jamais visitée si le travail ne m’y avez pas amenée. Je ne suis pas déçue car je n’avais pas d’attentes particulières. Le centre-ville est très « mignon » et certains monuments valent le détour. En dehors du centre-ville de Pilsen, pas d’intérêt, ambiance industrielle. Il y a d’ailleurs une usine Skoda à Pilsen.

Je pense que Pilsen est une ville qui vaut une journée de détour, si vous êtes sur Prague et que vous voulez étendre la visite en République Tchèque – ou bien si c’est sur votre route en direction de l’Allemagne. N’ayant jamais visité Prague, mais en ayant entendu beaucoup de bien, peut-être que Pilsen risque de vous paraître moins intéressante en comparaison…


QUE VOIR A PILSEN?

Arrivée le dimanche après-midi, par un temps magnifique, j’ai pu flâner dans le centre-ville de Pilsen et y ressentir la douceur de vivre qui y règne. Au détour des rues, de magnifiques façades aux tons pastel, un vrai plaisir pour les yeux !

Les incontournables de Pilsen :

la place Saint-Barthélémy, où trône la Cathédrale, et surtout tout autour, de magnifiques façades en couleur.

la grande synagogue de Pilsen – qui apparemment serait la troisième plus grande synagogue au monde.

La rue Kopeckého,  pour le West Bohemia Museum et l’hôtel Slovan. C’est également un lieu très agréable pour boire un verre en terrasse.

Ce que j’aurais aimé avoir le temps de faire:

– Bien évidemment, faire la visite guidée de la brasserie Pilsner Urquell (lieu différent du musée situé en centre-ville). Tous les jours, plusieurs créneaux horaires sont disponibles pour faire une visite guidée en anglais. Compter environ 7€.

Le musée de l’art religieux, qui de l’extérieur vaut déjà le détour!

Le West Bohemia Museum

OU MANGER A PILSEN?

Je vais être franche : je n’ai pas franchement été emballée par les spécialités locales… mais je pense aussi que je ne suis pas tombée sur des lieux qui les mettaient en valeur.

La taverne locale : Na Parkánu

Ambiance locale, terrasse agréable lorsqu’il fait beau. Les locaux se retrouvent dans ce bar pour y boire des bières et regarder les matchs de hockey sur glace, sport très populaire en République Tchèque. Nous avons testé le plateau de charcuteries locales et des dumplings. Rien à voir avec les dumplings asiatiques… Ici, le dumpling c’est un genre de gros morceau de pain de mie… Au total, 10€ par personne – pour un verre de vin (oui, je sais – j’aurais dû prendre une bière…), un plateau bien garni de charcuteries, deux assiettes de dumplings, une salade composée et un panier de pain (le pain était de trop avec les dumplings…)

Pour un doux moment : El Cid

Il y a deux restaurants El Cid à Pilsen, nous avons été à la version « provençale » située tout près du West Bohemian Museum, sur une petite place très agréable. Le temps était très agréable, nous avons pu manger en terrasse, c’était très relaxant.

Pas de spécialités locales. La carte se veut provençale (étant provençale, je suis une difficile sur le sujet). Sur la carte, vous pouvez donc effectivement trouver des sardines grillées, de l’aïoli et de pates aux fruits de mer. Mais en allant à ce restaurant, j’avais surtout une idée précise en tête : il nous a été conseillé pour son mi-cuit au chocolat… Je confirme, le mi-cuit est bien maitrisé – si ce n’est qu’il y avait un peu trop de crème anglaise à mon gout, mais ça, c’est pour chipoter !

Au total, une note d’environ 25€ par personne (entrée, plat et dessert).

Pour les amateurs de viande Angus : Aberdeen

Je mange très peu de viande… Après une longue hésitation, je me suis décidée pour un steak tartare préparé servi avec du pain grillé à l’ail… Pas mal les premières bouchées, mais j’ai vite été écœurée…

Les amateurs de viande qui étaient autour de la table avec moi, ont pris la pièce de bœuf à partager, ils se sont apparemment régalés… A noter cependant qu’il vaut mieux commander des légumes aussi en accompagnement. Franchement, je peux difficilement avoir un avis objectif sur ce restaurant… la viande c’est vraiment pas mon truc…

Pas de chance pour moi, nous sommes retournés un deuxième soir a ce restaurant, cette fois-ci j’ai voulu choisir le plat végétarien « tomates séchées, pommes de terres et fromage »… Catastrophe… Non, vraiment pour le coup j’aurais limite préféré manger une viande… 3 tomates séchées englouties sous d’énormes patates et 3 tonnes de fromage… J’ai vraiment regretté ce choix.

Sans intérêt : le room service du Courtyard

Troisième soir… après une séance de sport j’ai voulu tester le room service du Courtyard. J’ai pris le repas le plus classique du monde : une soupe (bof, trop crémeuse) et une salade César. Un conseil si vous commandez une salade dans la région : demandez à ce qu’ils mettent la sauce sur le côté car franchement ils ont la main lourde (j’ai pu le constater aussi lors de mes repas du midi). Petit bémol également, il faut demander la carte du room service à la réception… et ils n’avaient plus de carte en anglais : merci Google Translate.

Deux autres restaurants également recommandés par les locaux : Ristorante Budino (Italien) et U Mansfelda.

OU DORMIR A PILSEN?

C’est à l’hôtel Courtyard by Marriott que nous avons posé nos bagages – voyage d’affaires oblige… Un hôtel qui respecte les standards du type – pas de surprise mais pas de déception non plus. A noter tout de même, trois points positifs : un emplacement idéal au cœur de la ville, une salle de sport avec vue sur la ville, très agréable en fin de journée ; et un gâteau au chocolat qui se défend plutôt pas mal !

Si c’était a refaire – et pas pour un voyage pro – j’irai à l’hôtel Slovan pour son originalité.


ET LES TRANSPORTS?

Apres avoir atterris à l’aéroport de Prague, nous avons loué une voiture et pris la route en direction de Pilsen. Autoroute tout du long, impossible de se perdre, le trajet a duré moins d’une heure. Les déplacements en voiture dans le centre et aux alentours de Pilsen sont relativement faciles, pas d’embouteillages. Le seul petit problème pouvant être les nombreux sens unique dans le centre-ville.

Je n’ai pas testé les transports en commun, mais pour visiter le centre-ville, tout peut se faire à pied.

ET SINON, ON RESUME?

A voir si l’occasion se présente mais ne pas s’éterniser non plus!

View this post on Instagram

Pharmacy #pilsen #czechrepublic #architecture #travel

A post shared by Chacha Povpov (@chachapovpov) on

Publicités

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s